In Memoriam : Alain BLIECK (1949-2022)

DOI : 10.54563/asgn.2255

p. 5-10

Outline

Text

Le 28 septembre 2022, la SGN a organisé, avec l’APF (Association Paléontologique Française) et le GFP (Groupe Français du Paléozoïque), dans les locaux de Lilliad, une séance conviviale pour évoquer tous les aspects de la vie, tout aussi conviviale, que notre hyper-président1 a menée durant plus de 70 ans, avec ses succès, ses échecs, ses convictions et une joie communicative. Une trentaine de collègues, sa femme et ses enfants ont pu y participer en direct2 ; quelques autres ont envoyé un message vidéo. D’autres encore auraient bien voulu être là ; toutefois ils avaient, dès l’annonce du décès d’Alain, envoyé des messages de sympathie, regroupés en un cahier remis à Edmonde et ses garçons. Les lignes qui suivent présentent des témoignages variés, choisis pour illustrer comment Alain est devenu géologue, chercheur, disposait d’indéniables qualités d’enseignant, a été un guide, un mentor, tant auprès des individus qu’il a eu à accompagner que des institutions à la direction desquelles il a participé. Et tout cela en démontrant qu’on n’a pas besoin d’être triste pour être sérieux.

En ouverture de séance, Lionel Montagne, au nom de l’Université de Lille, a évoqué les responsabilités assumées et projets portés par Alain, pour contribuer à l’animation de la vie sur ce campus de la Cité Scientifique.

Fig. 1 : Alain Blieck.

Fig. 1 : Alain Blieck.

Fig. 2 : Dessin Gaëlle Guyetant.

Fig. 2 : Dessin Gaëlle Guyetant.

L’itinéraire

Né dans une famille ouvrière de la banlieue lilloise, Alain manifestera partout et en toutes circonstances un profond respect de l’individu, quel qu’il soit. « Gosse rebelle et turbulent » comme il le disait lui-même, il réalise un brillant parcours scolaire3, puis universitaire en terres lilloises. Il va trouver Jean Dercourt, l’un de ses professeurs, à qui il annonce « je veux faire de la paléontologie des vertébrés ». Toujours positif, ce dernier lui répond : « D’accord, mais pour cela il faut au préalable faire ceci, cela, suivre telle formation, passer tel concours, … » Il le fait et c’est ainsi qu’en 1969, Alain entre au Museum National d’Histoire Naturelle, suit en auditeur libre les cours de l’ENS-Ulm, et enseigne en banlieue à des ados les sciences naturelles très épurées qu’on proposait alors en lycée. Bien sûr, il le fait à sa façon, mais avec un succès dont il est fier, à juste titre.

Philippe Janvier précise les activités et état d’esprit de cette période. De retour de mission au Spitzberg, le Pr. Lehmann répartit les échantillons collectés entre les Trois Mousquetaires : les Ostéostracés à Philippe Janvier, les Placodermes à Daniel Goujet les Hétérostracés à Alain Blieck. Hervé Lelièvre fera bientôt le quatrième mousquetaire ! C’est le début d’un travail très fertile en équipe. Beaucoup d’autres terrains seront ainsi abordés (Bolivie, Iran, Chine, Etats baltes, Afghanistan,…) ouvrant sur de très nombreuses collaborations. Celles-ci se formalisent à l’occasion de congrès (Tallinn, Pékin, Vilnius, Flagstaff, Miguasha,…). Ainsi démarre une coopération et une amitié fidèle avec Susan Turner.

1981 : Alain revient à Lille, tandis que Patrick De Wever quitte Lille pour Paris. Patrick rappelle que ce chassé-croisé résulte d’une directive alors nouvelle, qu’ils furent les seuls à appliquer ! Tous deux Flamands de naissance, de même âge, ayant suivi le même 1er cycle universitaire, la paléontologie leur permet d’épanouir, dans des champs différents, une personnalité méthodique et rationnelle. Leurs carrières se croisent à diverses reprises.

Accueilli à Lille par Jean-Pierre Laveine qui l’associe à la direction, Alain lui succède à la tête du Laboratoire de Paléontologie et Paléogéographie du Paléozoïque (LP3-UMR-CNRS) jusqu’en 2005. Ses talents d’organisateur y font merveille (témoignage de Catherine Crônier), notamment auprès des jeunes chercheurs, étonnés d’être considérés au même niveau que les plus expérimentés (témoignage de Sébastien Clausen). Notamment, conscient du déclin inéluctable de la Paléobotanique à Lille (arrêt de l’extraction houillère régionale, vieillissement des chercheurs), Alain « ouvre les portes » et, en quelques années, il donne au Labo une envergure internationale, avec la confiance du CNRS. Richard Cloutier rapporte, entre autres anecdotes, qu’à une simple pause-café, il a compté au moins neuf nationalités différentes représentées. Son mandat terminé, il passe la main à l’un de ces chercheurs internationaux, qui n’aura pas les mêmes talents !

Alain pensait revenir vers ses petits poissons (blick, en flamand !), mais un autre chantier l’attendait. En 2006, la Société Géologique du Nord était sur le point de rendre l’âme. Francis Robaszynski s’est dressé, refusant de sacrifier une histoire riche et un patrimoine documentaire qui en était le reflet ; son appel a remobilisé une petite troupe qui a redynamisé la SGN en trois mandats successifs : lui-même, Francis Amedro puis Alain Blieck à partir de 2011. Dès cette relance, J.P. Debaere puis Alain ont assuré la fonction de rédacteur en chef des Annales. A ce poste, il a redonné vigueur et sens à cette revue, qui retrouve une partie de l’audience internationale acquise autrefois. Son activité a justifié l’appellation d’hyperprésident : président, rédacteur en chef, il assurait aussi le secrétariat avant que Fabien Graveleau ne prenne le relais avec le même esprit de méthode, et le même succès. Alain a aussi organisé les archives, pris l’initiative de lancer un site internet, travaillé avec Bernard Maitte à faire en sorte que la totalité des Annales soit numérisée. Avoir atteint ce but avant la Société Géologique de France a vraiment été une juste fierté pour lui.

A partir de 2016-2017 des soucis de santé récurrents, des soucis familiaux, des tracasseries administratives de plus en plus vétilleuses au Laboratoire n’ont fait qu’amplifier une dérive lente à laquelle assistaient tous ses proches, sans en comprendre la raison. Selon sa propre expression Alain se désinhibait. Son comportement jovial devenait grinçant, ce qui ne lui ressemblait pas. Personne n’a su mettre un nom sur le mal qui le rongeait. Il a alors passé la main de rédacteur en chef, de lui-même, et accompagné Didier qui avait proposé son aide, sans soupçonner à quelle tâche il s’attelait ; toutefois le tandem a très bien fonctionné durant deux années. Avant de vraiment lâcher les commandes, Alain a pu entrevoir la réalisation de l’un de ses rêves : faire des Annales une revue gratuite pour les auteurs, gratuite pour les lecteurs4, au motif qu’elle est alimentée de données issues de l’argent public. La pandémie (Covid) aura eu raison de sa ténacité, mais toutes les évolutions qu’il a engagées se développent. C’est donc une vie réussie !

Le chercheur

Philippe Janvier et Susan Turner ont expliqué rapidement quelques-unes des idées nouvelles qu’Alain a contribué à faire émerger. Partant d’un groupe de poissons primitifs, il s’est rapidement intéressé à l’apparition des Vertébrés. Il a notamment accompagné Gaël Clément dans cette quête. Avec Susan Turner ils ont tenu tête aux Anglais dans la controverse sur l’origine des conodontes. Il a élaboré des techniques de travail certes chronophages, mais précises, sur quoi il pouvait solidement fonder ses raisonnements. Philippe, Richard, Susan ont évoqué ce qu’ils appelaient les blieckogrammes, tableaux synthétiques d’une analyse stratigraphique et statistique.

Alain était un homme de terrain. Il en avait besoin pour sa respiration. Il a accompagné Francis Meilliez, entre autres, à plusieurs reprises en Ardenne, pour le plaisir de faire du terrain et pour essayer, sur le tas, de comprendre la méthode de travail en géologie structurale. En contrepartie, il « reniflait le fossile » souvent avec succès. Tous les participants ont souligné sa propre méthode de travail, son infatigable prise de notes, et son souci de se positionner (espace et temps) et de localiser photos et échantillons. Il pointait ses observations ardennaises sur une carte qu’il soignait et complétait depuis ses études en Licence (héritage de Jean-Jacques Fleury) !

Prenant appui sur ses pratiques davantage tournées vers un avancement de la connaissance plutôt que sur l’obtention d’un succès d’opportunité ou de mode, personne ne lui faisait peur. Patrick a évoqué sa prise à partie d’un membre de jury dans une commission de promotion. Quelques-uns, ici présents, se souviennent de sa soutenance de thèse dans le grand amphi du Museum où, répondant à une incitation provocante à faire de la paléobiologie moléculaire, il répondit furieusement qu’il continuerait à faire de la paléontologie « jusqu’à ce que mort s’ensuive ! », ce qu’il a fait.

Cet esprit rationnel a marqué tous ceux qui ont eu à travailler avec lui. Il était collectionneur, non pas pour le plaisir de posséder et contempler, mais dans le souci de mieux connaître et, éventuellement, de progresser dans la compréhension. Il a rapidement fait sienne une phrase de Benoît Poncelet (administrateur SGN) : « La série fonde le récit ». Partout où il est passé (MNHN-Paris, IRSNB-Bruxelles, Tallinn, Vilnius, Miguasha, MHN-Lille,…), il a aidé à décrire les spécimens, mettre à jour les classifications, publier le récolement de ces travaux. Thierry Malvesy, notamment, a bien décrit l’obsession d’Alain : « Il faut tout publier » dès lors qu’une observation est avérée. Supervisée par Alain, une équipe (Thierry Malvesy, Thierry Oudoire, Jessie Cuvelier et quelques autres) a ainsi actualisé tous les fossiles déposés au Musée d’Histoire Naturelle de Lille et en a publié les répertoires (voir en bibliographie). Ce travail est un apport considérable. Nathalie Bardet et Anne-Lise Folie ont abondé dans le même sens : Alain était un farouche défenseur des collections.

La liste des travaux d’Alain figure en annexe de ce texte ; l’ensemble de ses productions numériques et imprimées entre dans le fonds documentaire de la SGN.

Le compagnon

Sur ce point, les avis sont unanimes : Alain était un compagnon adorable, exigeant, drôle, pointilleux, attachant, humain. Françoise Debrenne a salué son humour et son souci permanent à vouloir améliorer les conditions de travail pour la recherche et les chercheurs. Elle a aussi souligné son important investissement associatif. Patrick De Wever, en son nom propre et au nom de Pierre Mauriaux, est allé dans le même sens. Tous deux ont travaillé avec Alain à l’Année Internationale de la Planète Terre et, de là, ont étendu leurs efforts pour mettre sur pied une Fédération Française de Géologie, qui n’aura pas survécu plus de deux ans. Voici un extrait du texte de Pierre Mauriaux : Alain est « de ceux qui croyaient que la valorisation de nos métiers passait par la coordination des actions disparates, d’associations ayant des principes, des objectifs de médiation scientifique communs. […] Il avait la conviction que le partage des compétences est une chance pour tous. […] Ce sont ses qualités humaines qui faisaient d’Alain quelqu’un de spécial, […] ses qualités d’humour d’enfant sauvage qui faisaient tout son charme. » Patrick a renchéri, illustrant son propos d’anecdotes, pour conclure : « Alain, tu nous manques ».

Tous les administrateurs de la SGN ont « pratiqué » depuis 2006 le compagnon « qui savait être sérieux sans être triste ». Conscient de la notion d’héritage, et fidèle, Alain a fait vivre le lien entre la Société des Sciences, de l’Agriculture et des Arts de Lille, et la SGN qui en est, en quelque sorte une émanation. Pour aider à comprendre le rôle de l’histoire, il a conçu et coordonné le Mémoire XVII de la SGN, fondant ainsi une perspective des possibles pour l’avenir. Francis Robazynski en ouvrant la séance, Francis Amédro en la clôturant, ont mis en exergue le côté visionnaire d’Alain quant au rôle que doivent jouer les sociétés savantes, à l’interface entre la recherche et le partage des savoirs, par oral, par écrit (publications papier comme numériques). Julien Roche, conservateur et directeur du Centre Commun de Documentation de l’Université de Lille, est allé dans le même sens dans une vidéo, saluant le vulgarisateur, commensal captivant et joyeux. Laissons-lui la conclusion de cette évocation : Alain fait partie des « gens, rares, au contact desquels on ressort un peu meilleurs, sans le savoir ».

Alain Blieck a eu une production scientifique importante sur divers supports de diffusion comme il est possible de le constater sur la figure ci-dessous réalisée par lui-même dans son CV.

Nombre de publications par année de 1975 à 2016Number of publications from 1975 to 2016

Nombre de publications par année de 1975 à 2016Number of publications from 1975 to 2016

Courbe bleu foncé : nombre total de publications par annéeTotal number of publications per year

Il est donc inadéquat de publier la liste à la Prévert de ses travaux dans ce volume. Nous avons choisi plutôt d’énumérer les 3 mémoires sur son sujet de recherche ainsi que les papiers, qu’il a jugé dans son CV, comme des articles de synthèse. Une liste exhaustive de ses publications est disponible sur le site web de la SGN à l’adresse suivante : https://sgn.univ-lille.fr/publications-dalain-blieck

Mémoires

Blieck, A. (1973).- « Des hétéro aux homo » : 1. Quelques problèmes concernant des Hétérostracés du Dévonien du Spitsberg. 2. Contribution à l'étude de l'homme fossile de la grotte du Regourdou (Montignac, Dordogne).- Rapport de D.E.A. Univ. Paris VI, Paléont. Vert. Paléont. Hum., 37 + 21 p. [ronéotypé].

Blieck, A. (1976).- Contribution à l'étude des Hétérostracés de l'horizon "Vogti" (Dévonien inférieur du Spitsberg).- Thèse Doct. 3e cycle, Univ. Paris VI, 102 p., 24 fig., 21 pl. [ronéotypé].

Blieck, A. (1982).- Les Hétérostracés (Vertébrés, Agnathes) du Silurien-Dévonien du Continent nord-atlantique, d'après l'étude des faunes du Dévonien inférieur du Spitsberg et du Silurien supérieur-Dévonien inférieur d'Europe occidentale et de Podolie (Ukraine) : systématique-répartition- paléomilieu.- Thèse Doct. Etat, Univ. P. et M. Curie (Paris VI), 3 vol. : 177 + 354 + 224 p., 82 fig. [ronéotypé].

Articles de synthèse

Blieck, A. & Heintz, N. (1979).- The heterostracan faunas in the Red Bay Group (Lower Devonian) of Spitsbergen and their biostratigraphical significance: a review including new data.- Bull. Soc. Géol. Fr., 7e sér., 21 (2) : 169-181.

Blieck, A. (1982).- Les Hétérostracés (Vertébrés, Agnathes) du Dévonien inférieur du Nord de la France et du Sud de la Belgique (Artois-Ardenne).- Ann. Soc. Géol. Belg., 105 (1) : 9-23

Blieck, A. (1982).- Les grandes lignes de la biogéographie des Hétérostracés du Silurien supérieur-Dévonien inférieur dans le domaine nord-atlantique.- Palaeogeogr. Palaeoclimatol. Palaeoecol., 38 (3-4) : 283-316 [doi : 10.1016/0031-0182(82)90008-6].

Blieck, A. (1984).- Les Hétérostracés Ptéraspidiformes, Agnathes du Silurien-Dévonien du Continent nord-atlantique et des blocs avoisinants : révision systématique, phylogénie, biostratigraphie, biogéographie.- Cah. Paléont. (Vertébrés), 199 p., Editions du CNRS, Paris.

Blieck, A. (1985).- Paléoenvironnements des Hétérostracés, Vertébrés agnathes ordoviciens à dévoniens.- In : Fischer, J.-C. (organ.), Journées d'étude sur les indicateurs paléobiologiques de milieux (RCP 641, Paris, 26-27 mars 1984). Bull. Mus. natn. Hist. nat., 4e sér., 7, C (2) : 143-155

Blieck, A., Goujet, D. & Janvier, P. (1987).- The vertebrate stratigraphy of the Lower Devonian (Red Bay Group and Wood Bay Formation) of Spitsbergen.- Modern Geology, 11 (3) : 197-217.

Lelièvre, H., Goujet, D., Blieck, A. & Janvier, P. (1988).- Poissons du Dévonien du Boulonnais (France).- In : Brice, D. (ed.), Le Dévonien de Ferques, Bas-Boulonnais (N. France). Paléontologie-Sédimentologie-Stratigraphie-Tectonique. Biostratigraphie du Paléozoïque, 7 : 503-522.

Blieck, A., Brice, D., Feist, R., Guillot, F., Majesté-Menjoulas, C. & Meilliez, F. (1988).- The Devonian of France and Belgium.- In : McMillan, N.J., Embry, A.F. & Glass, D.J. (eds), Devonian of the World (Proc. II Intern. Symp. Devonian System, Calgary, 1987). Can. Soc. Petrol. Geol., Mem. 14, vol. I : 359-400.

Blieck, A., Mark-Kurik, E. & Märss, T. (1988).- Biostratigraphical correlations between Siluro-Devonian invertebrate-dominated and vertebrate-dominated sequences : the East Baltic example.- In : McMillan, N.J., Embry, A.F. & Glass, D.J. (eds), Devonian of the World (Proc. II Intern. Symp. Devonian System, Calgary, 1987). Can. Soc. Petrol. Geol., Mem. 14, vol. III : 579-587.

Blieck, A. & Janvier, P. (1989).- Vertébrés Agnathes du Dévonien inférieur de l'Artois (Pas-de-Calais, France) : implications biostratigraphiques.- Ann. Paléont. (Vert.-Invert.), 75 (3) : 125-167.

Elliott, D.K., Blieck, A.R.M. & Gagnier, P.-Y. (1991).- Ordovician vertebrates.- In : Barnes, C.R. & Williams, S.H. (eds), Advances in Ordovician Geology (Proc. V Intern. Symp. Ordovician System, St John's, Newfoundland, 1988). Geol. Surv. Can., Paper 90-9 : 93-106.

Blieck, A. & Janvier, P. (1991).- Silurian vertebrates.- In : Bassett, M.G., Lane, P.D. & Edwards, D. (eds), The Murchison Symposium (Proc. Intern. Confer. Silurian System, Keele, 1989). Palaeontology, Spec. Pap. 44 : 345-389.

Meilliez, F., avec la collaboration de : André, L., Blieck, A., Fielitz, W., Goffette, O., Hance, L., Khatir, A., Mansy, J.-L., Overlau, P. & Verniers, J. (1992).- Ardenne-Brabant.- In : Piqué, A. (coord.), Les massifs anciens de France, T. I : Ardenne-Massif Armoricain-Massif Central. Sci. Géol. Bull., 44 (1-2).

Blieck, A. (1992).- At the origin of chordates.- Geobios, 25 (1) : 101-113

Janvier, P. & Blieck, A. (1993).- The Silurian-Devonian agnathan biostratigraphy of the Old Red Continent.- In : Long, J.A. (ed.), Palaeozoic vertebrate biostratigraphy and biogeography. Chap. 4 : 67-86, Belhaven Press.

Blieck, A. & Janvier, P. (1993).- Silurian-Devonian vertebrate biostratigraphy of Siberia and neighbouring terranes.- In : Long, J.A. (ed.), Palaeozoic vertebrate biostratigraphy and biogeography. Chap. 5 : 87-103, Belhaven Press, London.

Lelièvre, H., Janvier, P. & Blieck, A. (1993).- Silurian-Devonian vertebrate biostratigraphy of western Gondwana and related terranes (South America, Africa, Armorica-Bohemia, Middle East).- In : Long, J.A. (ed.), Palaeozoic vertebrate biostratigraphy and biogeography. Chap. 7 : 139-173, Belhaven Press.

Blieck, A., Candilier, A.-M., Cloutier, R., Derycke, C. & Lelièvre, H. (1995).- Palaeozoic vertebrates of northern France and Belgium (uppermost Silurian to Carboniferous).- In : Blieck, A. (ed.), VIIIth Intern. Meeting Early Vertebrates/Lower Vertebrates (Paris-Lille, Sept. 4-15, 1995). Guidebook for IGCP 328/SDS Joint Field Trip: Boulonnais (France) - Ardenne (Belgium) (Sept. 9-15, 1995) : 17-44. Un. Sci. Techn. Lille & URA 1365 du CNRS publ., Villeneuve d'Ascq.

Blieck, A.Goujet, D., Janvier, P. & Meilliez, F. (1995).- Revised Upper Silurian-Lower Devonian ichthyostratigraphy of northern France and southern Belgium (Artois-Ardenne).- In : Arsenault, M., Lelièvre, H. & Janvier, P. (eds), Etudes sur les Vertébrés inférieurs (VIIe Symposium International, Parc de Miguasha, Québec, 9-22 Juin 1991). Bull. Mus. natl. Hist. nat., 4e sér., 17, C (1-4) : 447-459.

Blieck, A. with contributions by Cloutier, R., Derycke, C., Elliott, D.K., Gagnier, P.-Y., Goujet, D., Ilyès, R.R., Janvier, P., Karatajute-Talimaa, V., Turner, S., Young, G.C. & Zhu Min (1995).- Special Report 1995 - IGCP 328 : the state of Devonian research.- In: Turner, S. (ed.), Moscow-94 Workshop and IGCP 328 Palaeozoic Microvertebrates 1995 Report. Ichthyolith Issues, Spec. Publ. 1 : 9-17.

Blieck, A., Conti, M.A., Dalla Vecchia, F.M., Flügel, H.W., Gand, G., Hubmann, B., Lelièvre, H., Mariotti, N., Nicosia, U., Poplin, C., Schneider, J.W. & Werneburg, R. (1997).- Palaeozoic vertebrates of the Alps: a review.- Bull. Soc. Géol. France, 168 (3) : 343-350.

Blieck, A. & Janvier, P. (1999).- Silurian-Devonian vertebrate-dominated communities, with particular reference to agnathans.- In: Boucot, A.J. & Lawson, J.D. (eds), Paleocommunities: a case study from the Silurian and Lower Devonian [IGCP 53 Project Ecostratigraphy Final Report]. World and Regional Geology Series, 11, Chapter 9 : 79-105.

Blieck, A., Turner, S., Young, G.C., with contributions of Luksevics, E., Mark-Kurik, E., Talimaa, V.N. & Valiukevicius, J.J. (2000).- Devonian vertebrate biochronology and global marine/non-marine correlation.- In : Bultynck, P. (ed.), Subcommission on Devonian Stratigraphy — Fossil groups important for boundary definition. Cour. Forsch.-Inst. Senckenberg, 220 : 161-193.

Blieck, A. & Turner, S. (2000).- IGCP 328: Palaeozoic Microvertebrates final scientific report — Introduction.- In: Blieck, A. & Turner, S. (eds.), Palaeozoic Vertebrate Biochronology and Global Marine/Non-Marine Correlation — Final Report of IGCP 328 (1991-1996). Cour. Forsch.-Inst. Senckenberg, 223 : 1-67.

Blieck, A. & Cloutier, R., with contributions by Elliott, D.K., Goujet, D., Loboziak, S., Reed, R.C., Rodina, O., Steemans, P., Valiukevicius, J.J., V'yushkova, L., Yolkin, E.A. & Young, V.T. (2000).- Biostratigraphical correlations of Early Devonian vertebrate assemblages of the Old Red Sandstone Continent.- In : Blieck, A. & Turner, S. (eds.), Palaeozoic Vertebrate Biochronology and Global Marine/Non-Marine Correlation — Final Report of IGCP 328 (1991-1996). Cour. Forsch.-Inst. Senckenberg, 223 : 223-269.

Blieck, A. & Turner, S. (2003).- Global Ordovician vertebrate biogeography.- In: Servais, T., Alvaro, J.J. & Blieck, A. (eds.), Early Palaeozoic Palaeo(bio)geographies of Western Europe and North Africa. Palaeogeogr., Palaeoclimat., Palaeoecol., Special Issue, 195 (1-2) : 37-54 [doi : 10.1016/S0031-0182(03)00301-8].

Turner, S., Blieck, A. & Nowlan, G.S. (2004).- Vertebrates (Agnathans and Gnathostomes).- In: Webby, B.D., Paris, F., Droser, M.L. & Percival, I.G. (eds), The Great Ordovician Biodiversification Event (IGCP 410 volume). Columbia University Press, "Critical moments and perspectives in Earth history and paleobiology", chapter 30 : 327-335.

Blieck, A., Clément, G., Blom, H., Lelièvre, H., Luksevics, E., Streel, M., Thorez, J. & Young, G.C. (2007).- The biostratigraphical and palaeogeographical framework of the earliest diversification of tetrapods (Late Devonian).- In : Becker, R.T. & Kirchgasser, W.T. (eds.), Devonian Events and Correlations (SDS volume in honour of M. R. House). Geol. Soc., London, Spec. Publ. 278, Chapter 10 : 219-235 [doi : 10.1144/SP278.10].

Blieck, A. (2008).- Paléozoïque.- Encyclopaedia Universalis, Corpus, 18 : 144-156, 15 fig. ; Paris [nouvelle édition 2008 + DVD Rom, nouvelles éditions 2009 et 2010].

Blieck, A., Clément, G. & Streel, M. (2010).- The biostratigraphical distribution of earliest tetrapods (Late Devonian) – a revised version with comments on biodiversification.- In : Vecoli, M., Clément, G. & Meyer-Berthaud, B. (eds), The Terrestrialization Process : Modelling Complex Interactions at the Biosphere-Geosphere Interface. Geol. Soc. London, Spec. Publ. 339 : 129-138 [doi : 10.1144/SP339.11]

Blieck, A. (2009).- Biodiversité, environnements et évolution au Paléozoïque : le cas des vertébrés du Cambrien au Dévonien.- Ann. Soc. Géol. Nord, 2e série, 16 : 19-33.

Turner, S., Burrow, C.J., Schultze, H.-P., Blieck, A., Reif, W.-E.†, Rexroad, C.B., Bultynck, P. & Nowlan, G.S. (2010).- False teeth : conodont-vertebrate phylogenetic relationships revisited.- Geodiversitas, 32 (4) : 545-594.

Blieck, A. (2011).- The André Dumont medallist lecture — From adaptive radiations to biotic crises in Palaeozoic vertebrates : a geobiological approach.- Geologica Belgica, 14 (3-4) : 203-227.

Žigaite, Ž. & Blieck, A. (2013).- Chapter 28 : Palaeobiogeography of Early Palaeozoic vertebrates.- In : Harper, D.A.T. & Servais, T. (eds.), Early Palaeozoic Biogeography and Palaeogeography. Geol. Soc. London, Memoirs, 38 : 449-460.

Blieck, A. avec la collaboration de Brice, D., Charvet, J., Cuvelier, J., De Baere, J.-P., Dhainaut, A., Matrion, A., Meilliez, F., Mistiaen, B., Oudoire, T., Ricour, J., Sommé, J. & Trentesaux, A. (2014).- La Société Géologique du Nord et les sciences de la Terre dans le nord de la France : science, industrie et société.- In : Blieck, A. & De Baere, J.-P. (eds), La Société géologique du Nord et l’histoire des sciences de la Terre dans le nord de la France. Mémoires de la Société géologique du Nord, XVII : 3-40.

Blieck, A. (2017).- Heterostracan vertebrates and the Great Eodevonian Biodiversification Event — an essay.- In : Mottequin, B., Slavik, L. & Königshof, P. eds, Climate change and biodiversity patterns in the mid-Palaeozoic (IGCP 596 – SDS Symposium MPBCC, Brussels, 20-22 Sept. 2015). Palaeobiodiversity and Palaeoenvironments : 97 (3) : 375-390 [doi : 10.1007/s12549-016-0260-1]

Notes

1 Expression imaginée par Fabien Graveleau après avoir accepté de soulager Alain du secrétariat de la SGN. Return to text

2 Venus d’Australie, du Canada, de Belgique, de Suisse, et diverses régions françaises. Return to text

3 Ainsi en atteste un ami d’enfance, devenu parlementaire, et resté ami bien que d’opinion différente. Return to text

4 Expression due à Patrick Auguste. Return to text

Illustrations

References

Bibliographical reference

Francis Meilliez and Jessie Cuvelier, « In Memoriam : Alain BLIECK (1949-2022) », Annales de la Société Géologique du Nord, 30 | 2023, 5-10.

Electronic reference

Francis Meilliez and Jessie Cuvelier, « In Memoriam : Alain BLIECK (1949-2022) », Annales de la Société Géologique du Nord [Online], 30 | 2023, Online since 15 décembre 2023, connection on 14 juin 2024. URL : http://www.peren-revues.fr/annales-sgn/2255

Authors

Francis Meilliez

Directeur de la SGN

By this author

Jessie Cuvelier

Bibliothécaire-Archiviste de la SGN

By this author

Copyright

CC-BY-NC