Dépression et facteurs de protection chez les adolescents ayant été confrontés à un traumatisme : étude comparative

DOI : 10.54563/mosaique.1759

Abstracts

Les travaux portant sur les différences interindividuelles face à des événements potentiellement traumatiques ont bien montré l’importance de la prise en compte des variables protectrices, notamment en psychologie clinique développementale. Bien que la souffrance liée au vécu d’un événement traumatogène soit présente, certains adolescents semblent moins affectés par l‘événement rencontré. La présente contribution a pour objectif de déterminer si un groupe d’adolescents rapportant avoir subi un traumatisme et souffrant de dépression diffère d’un groupe d’adolescents ayant subi un traumatisme et ne manifestant pas de dépression, en termes de facteurs de protection. L’étude a été menée sur 93 participants âgés en moyenne de 17,17 ans et recrutés au sein de collèges, lycées et universités. Les adolescents ont rempli l’échelle composite de dépression (MDI-C) de Berndt et Kaiser (1999) qui mesure la sévérité de la dépression et l’Inventaire des Facteurs de Résilience (I.F.R-40) de Békaert, Masclet et Caron (2012) qui évalue les facteurs de protection personnels, familiaux et extrafamiliaux dont dispose l’adolescent. Les résultats montrent l’existence d’une différence significative entre les participants présentant une dépression et ceux n’ayant pas de dépression pour chacune des échelles de l’IFR-40 (facteurs de protection familiaux, personnels et extrafamiliaux), ainsi que pour les scores à la MDI-C. Nos résultats soutiennent l’idée que les adolescents ayant un score élevé sur l’IFR-40 seraient davantage enclins à présenter une symptomatologie dépressive réduite alors que ceux ayant un score bas sur l’IFR-40 seraient plus enclins à présenter une symptomatologie dépressive marquée. Diverses implications émergent pour l’élaboration de futurs programmes favorisant la promotion, le développement ou le renforcement des ressources de l‘adolescent.

Studies dealing with interindividual differences in people who are faced with potentially traumatic events showed the importance of taking into account protection variables, particularly in clinical developmental psychology. Indeed some adolescents seem less affected than others by a traumatic event, even if they experienced the same kind of associated suffering. This paper aims at determining whether adolescents exposed to a traumatism and who suffer from depression differ, on protection factors, from other ones who were also exposed to a traumatism but do not show any sign of depression. The study was conducted on 93 participants (mean age 17,17) who were recruited from French schools and universities. The participants completed Kaiser and Berndt’s composite scale of depression (1999) which measures the severity of depression and Békaert, Masclet & Caron’s Resilience Factors Inventory''(2012) that assesses individual, familial and extrafamilial protection factors available for the individual. Results show the existence of significant differences between participants with depression and those without depression for each of the IRF-40 scale (familial, individual and extrafamilial protection factors) and in MDI-C scores (depression). Our results then support the idea that adolescents with a high score on the IRF-40 would be more likely to present reduced depressive symptoms, while those with a low score on the IRF-40 are more likely to show significant depressive symptoms. Various implications emerge for the development of future programs that support the promotion, development or strengthening of adolescents resources.

Index

Mots-clés

dépression, adolescent, traumatisme, résilience, facteur de Protection

Keywords

depression, adolescent, traumatism, resilience, protection factor

Text

Download Facsimile [PDF, 382k]

References

Electronic reference

Jessica Bekaert, « Dépression et facteurs de protection chez les adolescents ayant été confrontés à un traumatisme : étude comparative », Mosaïque [Online], 10 | 2016, Online since 03 octobre 2016, connection on 23 mai 2024. URL : https://www.peren-revues.fr/mosaique/1759

Author

Jessica Bekaert

Doctorante; - Université Lille 3, - BP 60149 F-59653 Villeneuve d’Ascq Cedex; Psychologue à l’Hôpital Maritime de Zuydcoote - Boulevard Vancauwenberghe 59123 Zuydcoote - ;
Thèmes de recherche: traumatisme et résilience; impact et vécu subjectif des enfants exposés à la violence conjugale; psychopathologie des addictions.

Copyright

CC-BY