Dido bonne martire. Lecture de la septième héroïde dans les manuscrits du Livre des Epistres d’Ovide d’Octovien de Saint-Gelais

  • Dido bonne martire. Reading the Seventh Heroide in the Manuscripts of the Livre des Epistres d’Ovide by Octovien de Saint-Gelais

DOI : 10.54563/bdba.1891

p. 103-120

Abstracts

La traduction des Héroïdes d’Ovide par Octovien de Saint-Gelais (1497) a connu un franc succès pendant environ cinquante ans. Aujourd’hui méconnu en raison de l’absence d’édition critique, ce très beau texte en décasyllabes mérite qu’on le relise. Cet article propose une lecture de la septième héroïde de Didon à Énée, en étudiant d’une part la méthode de traduction de Saint-Gelais (ajouts, omissions, paratextes) et d’autre part le remaniement normand anonyme du début du xvie siècle.

Octovien de Saint-Gelais’ translation of Ovid’s Heroides (1497) was a great success for about fifty years. This beautiful versified text deserves to be reread, but it is little known today due to the lack of a critical edition. This article proposes a reading of the seventh heroide (Dido to Aeneas), by studying on the one hand Saint-Gelais’ method of translation (additions, omissions, paratext) and on the other hand the anonymous Norman reworking of the beginning of the 16th century.

Outline

Excerpt

Il faut que maugré toy, en ton mal tu te tiennes,
Il faut que maugré toy aux larmes tu reviennes
.

Dido bonne martire. C’est ainsi qu’un lecteur ou une lectrice du début du xvie siècle a annoté le premier folio de l’héroïde de Didon à Énée dans son exemplaire du Livre des Epistres d’Ovide, c’est-à-dire la traduction des Héroïdes par Octovien de Saint-Gelais, imprimée par Vérard vers 1505. Voilà comment l’un des très nombreux lecteurs de cette traduction comprenait le personnage légendaire, modulant les soupirs de la sainte et les cris de la femme à la bonté abusée. Nous avons voulu nous aussi relire la septième héroïde dans sa première traduction en moyen français, que l’évêque d’Angoulême composa en 1497 pour la cour de Charles VIII. Par le biais d’une méthode philologique sommaire qui a consisté dans la comparaison de l’original latin et de la traduction en moyen français, nous avons voulu faire dialoguer à travers les siècles et les manuscrits deux poètes, Ovide et Saint-Gelais, et ...

References

Bibliographical reference

Lucien Dugaz, « Dido bonne martire. Lecture de la septième héroïde dans les manuscrits du Livre des Epistres d’Ovide d’Octovien de Saint-Gelais », Bien Dire et Bien Aprandre, 38 | 2023, 103-120.

Electronic reference

Lucien Dugaz, « Dido bonne martire. Lecture de la septième héroïde dans les manuscrits du Livre des Epistres d’Ovide d’Octovien de Saint-Gelais », Bien Dire et Bien Aprandre [Online], 38 | 2023, Online since 08 décembre 2024, connection on 24 février 2024. URL : http://www.peren-revues.fr/bien-dire-et-bien-aprandre/1891

Author

Lucien Dugaz

Université de Lausanne - Projet FNS « Médialittérature »

Copyright

CC-BY-NC-ND