Minerve, Cérès, Isis et Sémiramis sous la plume de Catherine d’Amboise

  • Minerva, Ceres, Isis, and Semiramis in Catherine d’Amboise’s Writings

DOI : 10.54563/bdba.1876

p. 87-100

Abstracts

Catherine d’Amboise porte un regard contrasté sur les héroïnes païennes, selon qu’elles incarnent ou non la vertu de prudence. En effet, sa prise de position virulente contre les adversaires des femmes ne l’empêche pas de condamner sans appel une Sémiramis, pourtant réhabilitée par de notables prédécesseurs. Cette brève analyse de quatre figures mythiques présentes dans son traité de 1509 sera l’occasion de faire entendre une voix encore peu connue parmi les explorateurs d’histoire ancienne au seuil de la modernité.

In her 1509 treatise, Catherine d’Amboise sheds a contrasting and somewhat paradoxical light on pagan heroines, whether they illustrate the qualities of prudence or imprudence. She provides a strong diatribe against the adversary of women but does not shy from categorically condemning the oft-heralded figure of Semiramis. The four mythical icons considered in this study offer a glimpse into the work of a singular female voice among early modern rewriters of ancient history.

Outline

Excerpt

Dans son Livre des Prudens et Imprudens (1509), Catherine d’Amboise recourt à trois héroïnes païennes illustrant la prudence (Minerve, Cérès et Isis) et à un exemplum a contrario incarnant l’imprudence, Sémiramis. Emblématiques de la Querelle des femmes entre le xve et le xvie siècles, les trois dames civilisatrices sont sacralisées par l’autrice et servent en partie de prétexte à une diatribe contre les ennemis et controversez du sexe feminin, tandis que la reine des Assyriens se voit déchue du statut de vaillante guerrière qu’elle avait chez Boccace et Christine de Pizan pour exemplifier, de manière univoque et particulièrement véhémente, le vice de lubricité.

L’étude qui suit se propose de mettre en lumière ce paradoxe étonnant, en explorant tour à tour les chapitres consacrés à ces quatre figures mythiques. C’est là l’occasion de faire entendre une voix encore méconnue parmi les traités d’histoire ancienne au seuil de la modernité.

Minerve

Catherine d’Amboise, plutôt que de rappele...

References

Bibliographical reference

Catherine M. Müller, « Minerve, Cérès, Isis et Sémiramis sous la plume de Catherine d’Amboise », Bien Dire et Bien Aprandre, 38 | 2023, 87-100.

Electronic reference

Catherine M. Müller, « Minerve, Cérès, Isis et Sémiramis sous la plume de Catherine d’Amboise », Bien Dire et Bien Aprandre [Online], 38 | 2023, Online since 08 décembre 2024, connection on 24 février 2024. URL : http://www.peren-revues.fr/bien-dire-et-bien-aprandre/1876

Author

Catherine M. Müller

Haute École Pédagogique de Zurich

Copyright

CC-BY-NC-ND