Marco Decorpeliada, l'homme aux schizomètres

DOI : 10.54563/demeter.114

Abstracts

Schizomètre est le nom d'une joyeuse guérilla, celle entreprise par Marco Decorpeliada (1947‑2006) contre les diagnostics en psychiatrie dsm (Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders). Lui-même, entre autres étiqueté 20.2, c’est-à-dire « schizophrénie type catatonique continue » dans la classification dsm, découvre que 20.2 correspond à « crevettes entières roses cuites » dans le catalogue des produits surgelés Picard.
Dégivrant avec art une psychiatrie surgelée, il inscrit son entreprise de renversement sur des mètres et répertorie les manques de la classification dsm sur des portes de congélateurs.
Cette conférence réunit les meilleurs spécialistes de la vie et de l'œuvre de Marco Decorpeliada pour débattre de ce génie méconnu et de son impact déterminant sur la pensée contemporaine.
avec
Marcel Bénabou, historien et écrivain, membre de l'OuLiPo
Baptiste Brun, historien de l'art (Rennes 2)
Jean-Luc Deschamps, modérateur
Dominique de Liège, psychanalyste (École lacanienne de psychanalyse)
Yan Pélissier, psychanalyste (École lacanienne de psychanalyse)
Olivier Vidal, chercheur en sciences de gestion (Paris, cnam)

Schizometer is the name of a joyful guerrilla war, the one undertaken by Marco Decorpeliada (1947-2006) against the dsm (Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders). He himself, among others labelled 20.2, i.e. “continuous catatonic type schizophrenia” in the dsm classification, discovered that 20.2 corresponds to “cooked whole pink shrimps” in the Picard catalogue of frozen products.
Artfully defrosting a frozen psychiatry, he registers his overturning business over rulers and lists the missing items in the dsm classification on freezer doors.
This conference brings together the best specialists on the life and work of Marco Decorpeliada to discuss this little-known genius and his decisive impact on contemporary thought.
with
Marcel Bénabou, Historian and writer, member of l'OuLiPo
Baptiste Brun, Historian of Art (Rennes 2)
Jean-Luc Deschamps, moderator
Dominique de Liège, psychoanalyst (École lacanienne de psychanalyse)
Yan Pélissier, psychoanalyst (École lacanienne de psychanalyse)
Olivier Vidal, researcher in management sciences (Paris, cnam)

Index

Mots-clés

DSM, Picard, mètre, classification, calcification, psychiatrie, congélation, persécution, résistance, troublant trou blanc, roman-photo, docu-photo, schizomètre, Decorpeliada (Marco), art brut, psychopathologie, comparer, déclasser, libérer, soupe Campbell

Outline

Editor's notes

Avec la collaboration de : Marcel Bénabou [contributeur], Marcel Bénabou, écrivain et historien de l’Antiquité, est depuis près de cinquante ans le Secrétaire définitivement provisoire et provisoirement définitif de l’OuLiPo. Archiviste de l’infini, comme un ouvrage l’a récemment défini, c’est en assumant que la littérature est un art d’accommoder les restes qu’il a écrit les meilleurs de ses livres, aux titres délicieusement parodiques et retors, comme Pourquoi je n’ai écrit aucun de mes livresou Jette ce livre avant qu’il soit trop tard. Le hasard a voulu que son cousin ait été hospitalisé dans le même service psychiatrique que Marco Decorpeliada.Baptiste Brun [contributeur], Baptiste Brun est maître de conférences en histoire de l'art à l'université Rennes 2. Ses recherches portent sur l'Art Brut, et les liens qu'il partagent avec l'art contemporain. À la croisée des masques papous, des urinoirs, des cornes gravées par des bergers de Camargue, des boîtes de soupe et des broderies réalisées tant par des fous que par des personnes dites « saines », il cherche à mieux comprendre les processus de catégorisations à l’œuvre dans les mondes de l'art. Il a découvert le travail de Marco Decorpeliada en visitant Schizomètres à La maison rouge. Cette œuvre a bouleversé sa pratique d'historien de l'art.Jean-Luc Deschamps [contributeur], Jean-Luc Deschamps est enseignant d’anglais à l’université Paris Diderot. Il est responsable d’un cycle de conférence en milieu carcéral. Il se forme comme comédien et metteur en scène au conservatoire de Vincennes. Après avoir découvert l’exposition Schizomètres il a cédé à la demande de Yan Pélissier de réunir les personnes les plus à même de présenter le travail de Marco Decorpeliada dans toutes ses dimensions : poétique, comique, scientifique, polémique et politique.Dominique de Liège [contributeur], Dominique de Liège est psychanalyste. Avec Vocalise chez Gallimard, puis avec des nouvelles qui font la part belle au mensonge, 18 histoires d’une menteuse, et Autopsie d’un mensonge,Dominique de Liègereste toujours la même, une brodeuse de mots. Broder, c’est d’ailleurs ce qu’elle a fait avec les textes à contrainte de Perec, mis en œuvres au point de croix selon un code couleurs. Elle affectionne particulièrement une maxime de Hans Bellmer : « Ce qui n’est pas confirmé par le hasard n’a aucune validité ». Le hasard a voulu qu’elle soit au lycée avec la sœur de Marco Decorpeliada.Yan Pélissier [contributeur], Yan Pélissier est psychanalyste. Avec Marcel Bénabou, Laurent Cornaz, et Dominique de Liège il a collecté et mis en liste 789 néologismes de Jacques Lacan. Auteur de plusieurs articles sur Raymond Roussel et Louis Wolfson il a contribué à faire jouer une adaptation de ce dernier, Ma mère musicienne est morte... avec Martial Di Fonzo Bo à Paris et à Cordoba en Argentine. Il travaillait avec le Dr Sven Legrand, le psychiatre de Marco Decorpeliada, quand celui-ci lui a présenté les objets de ce dernier. Cette découverte a bouleversé sa pratique de psychanalyste. Olivier Vidal [contributeur], Oivier Vidal est maître de conférences en sciences de gestion au cnam. Ses travaux portent sur les limites de l'information comptable et leur manipulation, ce que certains appellent la « comptabilité créative ». La découverte du travail de Marco Decorpeliada, lors de l'exposition à La maison rouge, lui inspire une réflexion sur les similitudes entre le processus de création des normes comptables et celui des classifications des troubles psychiatriques. Perpétuant le geste de Marco Decorpeliada, il construit une table des correspondances entre le dsm et le Plan Comptable Général qui met en lumière de troublantes révélations..

Text

Restitution

Les pages qui suivent constituent une forme de restitution de conférence. Elles sont issues de l’ouvrage de Benoit Vidal, L'effet schizomètre, Quand l'art brut dégivre la psychopathologie, paru aux éditions Epel en 2018.

Voir : http://www.epel-edition.com/publication/309/l-effet-schizomn-tre.html

Benoit Vidal a également publié Pauline à Paris (éd. Flblb 2015), ouvrage historique mêlant photographies et images d’archives.

Figure 1

Figure 1

Figure 2

Figure 2

Figure 3

Figure 3

Figure 4

Figure 4

Figure 5

Figure 5

Figure 6

Figure 6

Figure 7

Figure 7

Figure 8

Figure 8

Figure 9

Figure 9

Figure 10

Figure 10

Figure 11

Figure 11

Figure 12

Figure 12

Illustrations

Figure 1
Figure 2
Figure 3
Figure 4
Figure 5
Figure 6
Figure 7
Figure 8
Figure 9
Figure 10
Figure 11
Figure 12

References

Electronic reference

Collectif Marco D., « Marco Decorpeliada, l'homme aux schizomètres », Déméter [Online], 5 | Été | 2020, Online since 01 septembre 2020, connection on 22 mai 2024. URL : https://www.peren-revues.fr/demeter/114

Author

Collectif Marco D.

Editor

Marcel Bénabou

Marcel Bénabou, écrivain et historien de l’Antiquité, est depuis près de cinquante ans le Secrétaire définitivement provisoire et provisoirement définitif de l’OuLiPo. Archiviste de l’infini, comme un ouvrage l’a récemment défini, c’est en assumant que la littérature est un art d’accommoder les restes qu’il a écrit les meilleurs de ses livres, aux titres délicieusement parodiques et retors, comme Pourquoi je n’ai écrit aucun de mes livresou Jette ce livre avant qu’il soit trop tard. Le hasard a voulu que son cousin ait été hospitalisé dans le même service psychiatrique que Marco Decorpeliada.

Baptiste Brun

Baptiste Brun est maître de conférences en histoire de l'art à l'université Rennes 2. Ses recherches portent sur l'Art Brut, et les liens qu'il partagent avec l'art contemporain. À la croisée des masques papous, des urinoirs, des cornes gravées par des bergers de Camargue, des boîtes de soupe et des broderies réalisées tant par des fous que par des personnes dites « saines », il cherche à mieux comprendre les processus de catégorisations à l’œuvre dans les mondes de l'art. Il a découvert le travail de Marco Decorpeliada en visitant Schizomètres à La maison rouge. Cette œuvre a bouleversé sa pratique d'historien de l'art.

Jean-Luc Deschamps

Jean-Luc Deschamps est enseignant d’anglais à l’université Paris Diderot. Il est responsable d’un cycle de conférence en milieu carcéral. Il se forme comme comédien et metteur en scène au conservatoire de Vincennes. Après avoir découvert l’exposition Schizomètres il a cédé à la demande de Yan Pélissier de réunir les personnes les plus à même de présenter le travail de Marco Decorpeliada dans toutes ses dimensions : poétique, comique, scientifique, polémique et politique.

Dominique de Liège

Dominique de Liège est psychanalyste. Avec Vocalise chez Gallimard, puis avec des nouvelles qui font la part belle au mensonge, 18 histoires d’une menteuse, et Autopsie d’un mensonge,Dominique de Liègereste toujours la même, une brodeuse de mots. Broder, c’est d’ailleurs ce qu’elle a fait avec les textes à contrainte de Perec, mis en œuvres au point de croix selon un code couleurs. Elle affectionne particulièrement une maxime de Hans Bellmer : « Ce qui n’est pas confirmé par le hasard n’a aucune validité ». Le hasard a voulu qu’elle soit au lycée avec la sœur de Marco Decorpeliada.

Yan Pélissier

Yan Pélissier est psychanalyste. Avec Marcel Bénabou, Laurent Cornaz, et Dominique de Liège il a collecté et mis en liste 789 néologismes de Jacques Lacan. Auteur de plusieurs articles sur Raymond Roussel et Louis Wolfson il a contribué à faire jouer une adaptation de ce dernier, Ma mère musicienne est morte... avec Martial Di Fonzo Bo à Paris et à Cordoba en Argentine. Il travaillait avec le Dr Sven Legrand, le psychiatre de Marco Decorpeliada, quand celui-ci lui a présenté les objets de ce dernier. Cette découverte a bouleversé sa pratique de psychanalyste.

Olivier Vidal

Oivier Vidal est maître de conférences en sciences de gestion au cnam. Ses travaux portent sur les limites de l'information comptable et leur manipulation, ce que certains appellent la « comptabilité créative ». La découverte du travail de Marco Decorpeliada, lors de l'exposition à La maison rouge, lui inspire une réflexion sur les similitudes entre le processus de création des normes comptables et celui des classifications des troubles psychiatriques. Perpétuant le geste de Marco Decorpeliada, il construit une table des correspondances entre le dsm et le Plan Comptable Général qui met en lumière de troublantes révélations.

Copyright

CC-BY-NC