Lucrèce(s) médiévales : viols, victimes et responsabilités dans la fiction littéraire

  • Medieval Lucretia(s): Rapes, Victims and Responsibilities in Literary Fiction

DOI : 10.54563/bdba.1842

p. 47-68

Abstracts

Modèle de chasteté féminine chez Tite-Live, l’exemplarité de Lucrèce a été considérablement démythifiée par saint Augustin qui, tout en voulant libérer du devoir de suicide les femmes chrétiennes victimes de viols, finit par remettre en cause la chasteté de l’héroïne païenne. À partir de la position de l’évêque d’Hippone, l’article propose d’étudier certaines transformations explicites de l’histoire de Lucrèce qui réaffirment son innocence, mais aussi d’observer d’autres récits du viol et de l’agression sexuelle qui, s’ils ne mentionnent plus explicitement la matrone romaine, pourraient pourtant bien constituer des prolongations de la réflexion à laquelle son malheur a donné lieu.

Considered the chief model of female chastity in Titus Livius’ Historiae, the character of Lucretia was considerably demythologized by St. Augustine, who downplayed her exemplarity by questioning the heroine’s chastity despite his intention of freeing Christian rape victims from the duty of suicide. Starting from the position of the Bishop of Hippo, this article studies some explicit rewritings of Lucretia’s story, which reaffirm her innocence. Also, this essay aims to investigate other accounts of rape and sexual assault which, if not explicitly mentioning the Roman matron, could well constitute an extension of the reflection to which her misfortune gave rise.

Outline

Excerpt

Héroïne païenne sur le corps de laquelle a été construite l’histoire de Rome, comme dans le cas des Sabines et de Virginia, Lucrèce incarne l’exemple parfait de la matrone romaine, icône de vertu féminine et de chasteté. Son histoire d’héroïne, et de femme « virile » mais subordonnée à l’initiative masculine, est connue avant tout par les mots de Tite-Live et, de façon secondaire, d’Ovide, pour être ensuite, au cours des siècles, reprise par divers auteurs, dans un parcours que nous tenterons d’éclairer dans certaines de ses spécificités littéraires et thématiques. Quelques-unes des plus célèbres réinterprétations médiévales du personnage seront étudiées, notamment celles de Jean de Meun, Christine de Pizan, ou encore Chaucer, qui constituent des transformations explicites et réaffirment toutes, à leur manière, l’innocence de Lucrèce, dans un dialogue clair avec saint Augustin. Mais, au-delà de ces réécritures, nous aimerions suivre l’itinéraire du personnage de Lucrèce à travers d’...

References

Bibliographical reference

Rose Delestre and Benedetta Viscidi, « Lucrèce(s) médiévales : viols, victimes et responsabilités dans la fiction littéraire », Bien Dire et Bien Aprandre, 38 | 2023, 47-68.

Electronic reference

Rose Delestre and Benedetta Viscidi, « Lucrèce(s) médiévales : viols, victimes et responsabilités dans la fiction littéraire », Bien Dire et Bien Aprandre [Online], 38 | 2023, Online since 08 décembre 2024, connection on 24 février 2024. URL : http://www.peren-revues.fr/bien-dire-et-bien-aprandre/1842

Authors

Rose Delestre

Université de Genève – Université Rennes 2

Benedetta Viscidi

Università degli Studi di Padova – Université de Fribourg

Copyright

CC-BY-NC-ND