Représenter Hélène à la Renaissance : de l’exemplum mythologique à l’eikon artistique

  • Representing Helen in the Renaissance: From Mythological Exemplum to Artistic Eikon

DOI : 10.54563/bdba.1960

p. 191-208

Abstracts

Cet article se propose de revenir sur le mythe d’Hélène aux xve et xvie siècles en analysant, à travers quelques exemples, ses modalités de représentation. L’approche choisie, croisant histoire de l’art et littérature, permet d’en souligner les fonctions narratives, symboliques et artistiques et d’en éclairer les enjeux. Il s’agit in fine d’envisager la re-sémantisation de l’héroïne, qui, si elle reste un exemplum du répertoire mythologique, se mue progressivement en objet d’art autonome.

This article proposes to reconsider the myth of Helen in the 15th and 16th centuries by examining, through a few examples, the ways in which the myth was represented. The chosen approach, crossing art history and literature, highlights its narrative, symbolic and artistic functions and sheds light on its significance. The aim is to explore the re-semantisation of the heroine, who, while remaining an exemplar of the mythological repertoire, is gradually becoming an independent object of art.

Excerpt

Hélène, de l’épopée homérique aux créations artistiques les plus contemporaines, est l’une de ces figures phares de la « mythopoétique » qui imprègne l’imaginaire collectif et la culture visuelle. Il est nécessaire de souligner d’emblée la difficulté à retracer de manière synthétique la réception de l’héroïne antique, ce qui s’explique par la plasticité et la dualité du mythe d’Hélène, figure de l’entre-deux, pleine d’ambivalences et d’ambiguïtés : entre mortelle et déesse, entre victime et coupable, entre vice et vertu, ou encore entre incarnation d’une beauté idéale et pulsion d’un désir mortifère. Cette dualité est au cœur du mythe dès l’Antiquité : la tradition homérique fait d’Hélène la fille de Zeus et de Léda ; on rapporte qu’enfant, elle est enlevée par Thésée puis libérée par ses frères, les Dioscures. Selon Stésichore, Tyndare demande à ses prétendants de jurer de défendre les droits de celui qui l’épousera, ce que font les rois grecs quand elle est enlevée et qu’est décle...

References

Bibliographical reference

Clarisse Evrard, « Représenter Hélène à la Renaissance : de l’exemplum mythologique à l’eikon artistique », Bien Dire et Bien Aprandre, 38 | 2023, 191-208.

Electronic reference

Clarisse Evrard, « Représenter Hélène à la Renaissance : de l’exemplum mythologique à l’eikon artistique », Bien Dire et Bien Aprandre [Online], 38 | 2023, Online since 08 décembre 2024, connection on 24 février 2024. URL : http://www.peren-revues.fr/bien-dire-et-bien-aprandre/1960

Author

Clarisse Evrard

Univ. Lille, ULR 1061 – ALITHILA - Analyses Littéraires et Histoire de la Langue, F-59000 Lille, France, Post-doc ERC AGRELITA

Copyright

CC-BY-NC-ND